La gestation d’une brebis dure 5 mois. Le fœtus prend les 80% de son poids sur le dernier tiers de la gestation, et la brebis puise à ce moment là beaucoup sur ses réserves. Les meilleures prairies leurs sont réservées et elles sont complémentés si besoin avec des céréales dès la fin du 4e mois.

Puis, la brebis met bas ses agneaux : on dit qu’elle agnèle.
Pour être sûr que le lien maternel se construise bien, la brebis est isolée avec son ou ses agneaux dans une case individuelle. L’adoption se fait par l’odorat. La brebis lèche son agneau pour le débarrasser des enveloppes fœtales, et lui apprend à téter en le poussant par l’arrière avec son museau.

Nous surveillons que les petits tètent bien dès les 1ères heures. Le 1er lait, le « colostrum », donne ses premières immunités à l’agneau, et il est primordial qu’il le boive au cours des 6 premières heures de sa vie.
Lorsque le lien est fait, elle rejoint les brebis dites « suitées » (brebis avec leurs agneaux).

Il arrive que la brebis n’arrive pas à allaiter tous ses agneaux. Ces agneaux sont mis à part et sont nourris au biberon avec du lait en poudre.

A la Bergerie du Squiriou, il y a 3 agnelages par an : en novembre, en février et en avril.